Un Avocatier… maison !

J’aime bien l’idée de faire éclore quelque chose de vivant à partir de presque rien… Et s’il était facile d’avoir un avocatier à partir d’un noyau d’avocat qui aurait dû aller à la poubelle ou, au mieux, au compost !! J’ai donc tenté le coup… je ne risquais pas grand chose après tout… et cela ne coûte rien !! Il suffit de ne pas être pressé car faire naître la vie prend un certain temps, pour ne pas dire : un temps certain… Lire la suite Un Avocatier… maison !

Publicités

Pâte de spéculoos

Si, comme moi, vous êtes fan de ce petit biscuit  doucement sucré, aux épices qui sentent Noël avec une dominante de cannelle… vous allez adorer la pâte à tartiner au spéculoos !! Une tuerie !! Sur des crêpes, sur une tranche de brioche, dans le fond d’une vérine, avec des boules de glace vanilles ou… à la cuillère… Cette pâte de Spéculoos est mmmmmhhh… un délice… 

Cette recette vous donnera une pâte très très très légèrement sableuse mais onctueuse et douce à souhait ! Oohh lalalaaa… je viens encore de la goûter histoire d’être super sûre de ce que je vous décris et rrrhoooo… magnifique ! 🙂

Ingrédients :pate-speculoos

  • 200 g de spéculoos 
  • 300 g de lait concentré sucré
  • 50g de beurre demi-sel fondu

Préparation : pour un grand pot de confiture

  1. Faire fondre le beurre demi-sel au micro-onde. Si vous n’avez pas de beurre demi-sel, utilisez du beurre et ajouter une pincée de fleurs de sel… 😉
  2. Mixer les spéculoos dans un robot quelques secondes pour les réduire en poudre. Au thermomix : vit 9 / 15 sec ça devrait aller 
  3. Ajouter le lait concentré et le beurre fondu et mixer encore jusqu’à l’obtention d’une crème onctueuse… (Au Thermomix : vit5 / 1 min et voilà… 😉 )
  4. Mettre dans un pot et voilà !!

Conservez la pâte à tartiner de spéculoos à température ambiante une grosse semaine (si vous ne finissez pas le pot avant 🙂 ) les produits utilisés sont des produits stables…

pate-speculoos2

 » De toute les passions, la seule vraiment respectable me parait être la gourmandise. « 

Guy De Maupassan

(Si c’est Maupassan qui le dit !!! 😉 )

**** N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous réalisez ma recette et à m’envoyez la photo par mail cela me fera plaisir. Vous pouvez aussi me suivre sur la page facebook du blog Et pour ne rien rater abonnez vous et recevez les recettes chaque semaine… A bientôt… Mumu ****

 

Lemon curd

Le lemon curd est une pâte à tartiner qui se déguste froide… sur des crêpes, en verrine, en fond de tartelette… je l’ai utilisé comme base aromatique pour la crème dont j’ai garnis ma bûche pour Noël.

Un CURD est une appellation anglo-saxone qui désigne une crème ou pâte à tartiner aux fruits. Le plus connu est le Lemon curd : la crème aux citrons… on peut aussi préparer un crud à l’orange ou à une multitude d’autres fruits : mangue, framboises, abricots etc… Il suffit de mixer finement les fruits choisis, d’ajouter un peu de citron pour que le coulis de fruit ne soit pas trop épais et hop on suit la recette… 

J’aime bien cette recette car le résultat est doux, pas acide, et elle contient ni beurre ni de gélifiant… elle se tient bien toute seule (elle est bien élevée ma crèèème 😉 en somme )

Au thermomix (TM) mais pas que !!! on ne râle pas, la recette à la main est plus bas ! 🙂  :

Quantité : l’équivalent d’un pot à confiture.lemon-curd

  • 3 beaux citrons jaunes bio, lavés
  • 1 C à Soupe de Maïzena
  • 150g de sucre
  • 3 oeufs
  1. Râper les zestes des 3 citrons au dessus du bol du TM, presser leur jus, mettre le sucre et la maïzena dans le bol avec le fouet. Régler = 8min / 90°C / vit 2.5, sans le gobelet.
  2. Quand le chrono affiche 5min30, ajouter 1 à 1 les oeufs par l’orifice du couvercle, sur les couteaux en marche.
  3. A la sonnerie, enlever le fouet, programmer 10 sec / vit 4. 
  4. La mettre dans un pot et laisser refroidisse.
  5. Se conserve au frigo une grosse semaine… si vous ne la finissez pas avant :-p

(c’est la recette un peu modifiée de http://yummix.fr/lemon-curd-thermomix/ )

A la main :

  1. Dans un bol, mélanger les œufs et réserver.
  2. Râper les zestes des 3 citrons au dessus d’une casserole, presser leur jus et l’ajouter aux zestes, mettre le sucre et la maïzena, et mélanger avec un fouet à main, à feu doux, sans jamais cesser de remuer… 
  3. Quand la préparation est chaude, ajouter les œufs battus d’un seul coup et mélanger vigoureusement.  Mettre le feu moyen/fort et faire épaissir la crème en mélangeant constamment !  On mélange… on mélange… sans arrêter !! 
  4.  Au bout de quelques minutes, la crème est épaisse et cuite… La mettre dans un pot et laisser refroidisse.
  5. Se conserve au frigo une grosse semaine… si vous ne la finissez pas avant 🙂

 » Plus un citron est pressé… plus il se dépêche…  » Pierre DAC.

 

LAISSEZ MOI UN COMMENTAIRE SI VOUS RÉALISEZ CETTE RECETTE, PARCE QUE CELA ME FERA PLAISIR 🙂 ET POUR ME DIRE CE QUE VOUS EN PENSEZ… OU SIMPLEMENT POUR LE PLAISIR DE PAPOTER 😉

Pas de Chandeleur sans… Crêpes !

A la maison, chaque année, le dimanche de la Chandeleur mon papa, qui pourtant avait travaillé toute la nuit à faire du bon pain et des pâtisseries et s’était couché vers 11h, se levait vers 15h pour faire des crêpes avec moi ! Avant de se coucher, il préparait la pâte et la laisser poser car il savait bien que je n’aurai pas la patience d’attendre !! et je ne l’ai toujours pas aujourd’hui 😀 Puis, on faisait sauter les crêpes tous les deux… Il a deux poêles qu’on utilise QUE POUR CA ! de vieilles poêles dans lesquelles on ne cuit rien d’autre ! Et encore aujourd’hui… il fait des crêpes pour mon fils, dans les même poêles avec cette même recette… Alors… je vous la confie !

Ingrédients :

  • 250 g de farine tamisée
  • 4 œufs
  • 500 ml de lait
  • 1 pincée de sel
  • 1 giclée de jus de citron
  • 40 g de beurre fondu

Préparation : 

  1. Battre légèrement les œufs et ajouter le lait.
  2. Ajouter la farine et mélanger avec un fouet à main.
  3. Ajouter le citron et la pincée de sel (c’est un exhausteur de goût… D’ailleurs, saler toujours vos gâteaux et autres préparations sucrées vous verrez c’est fou comme c’est plus goûtu 😉 )
  4. Laisser reposer au moins 30 min… 
  5. Faire fondre le beurre au moment de préparer vos crêpes et le verser dans la pâte à crêpe, mélanger et réaliser vos crêpes. Pas besoin de graisser votre poêle par la suite.

Au thermomix : Mettre tous les ingrédients dans le bol sauf le beurre fondu… mixer à Vit5/1min puis vit 9 / 30 sec. Ajouter le beurre fondu et mixer Vit5 / 15 sec et préparer vos crêpes sans attendre ! Mon animatrice Nicole (qui a toujours de bons conseils) m’avait expliqué que la puissance de rotation du Thermomix permet un mélange si fin de la préparation que cela économise le temps de repos de la pâte à crêpe… alors, vous imaginez bien que, pour la gourmande impatiente que je suis, c’est une info en or !!! 

La texture de la pâte est très onctueuse… c’est normal… ne soyez pas tenter de la diluer encore…  laisser bien dorer les crêpes puis les déguster garnies de Mumutella, de Lemon curd , de Pâte à tartiner de spéculoos ou d’autres gourmandises… 

J’ai une très grande poêle à crêpe de 26 cm de diamètre et cela me donne 11 à 12 grandes crêpes…16409750_10209718144764038_1363597355_o.jpg

Laissez moi un commentaire si vous réalisez cette recette, parce que cela me fera plaisir 🙂 et pour me dire ce que vous en pensez… ou simplement pour le plaisir de papoter 😉

Mumutella… pâte à tartiner maison !

Nous aimons tous le fameux N***lla… mais… la composition est arggg… et je ne parle pas que de l’huile de palme qui le compose en grande quantité pour le moelleux et des répercussions sur la nature etc… des conservateurs, des exhausteurs de goût et autres E123456 ! L’idée est de réduire tout cela au maximum, même si on ne peut pas tous les supprimer…

J’ai donc testé plein de recettes de pâte à tartiner maison… et ma préférée est celle-ci ! ( ma formidable animatrice thermomix me l’avait conseillée et elle a des goûts très sûrs ! merci Nicole ! ) Elle est goûteuse, simple, rapide et a une bonne tenue. Mon fils ne mange que du MUMUTELLA et fait la moue quand il est invité chez les copains et qu’on lui propose du N***lla 😀

Je réalise le Mumutella au Thermomix pour plus de simplicité, mais vous pouvez le réaliser dans une casserole, à feu doux… donc pas de « rrrhoooo… encore avec son thermo-machin  » si si ! je t’entends Yolande !!! 😉 mais moi, pendant qu’il travaille, je mets la table et cuis les crêpes et toc ! 😉

Ingrédients : quantité pour la valeur d’un pot de confiture.Nutella Maison.JPG

  • 70g de chocolat noir 52% de cacao, coupé en morceaux.
  • 100g de pralinoise (chocolat praliné de pâtisserie) coupé en morceaux.
  • 130g de lait concentré sucré
  • 35g de lait 1/2 écrémé (ou entier, au point où on en est, il peut être entier hein ?!! 😉 )
  • 70g de beurre coupé en morceaux.

Préparation : au thermomix (TM) et pas que !!!

1/ Mettre tous les ingrédients dans le bol du TM et programmer = 6min / 60°C / vit 2.Penser à mettre le panier dessus pour éviter les projections.

Sans le Thermomix, mettre tous les ingrédients dans la casserole et sur feu doux pour que les ingrédients fondent doucement sans brûler, tout en remuant… quand tout est bien fondu… c’est prêt !

2/ Mettre en pot et au frigo… se conserve 15 jours au moins… mais il est toujours fini avant… Pensez à le sortir du frigo un peu avant de le consommer si vous voulez qu’il soit très onctueux.

Astuce pratique : la petite quantité de lait permet de conserver une texture onctueuse au Mumutella. J’ai testé sans le lait, un jour où je n’en avais plus, et la préparation fut bonne mais très ferme. Depuis, quand je n’ai pas de lait, je le remplace par 35g de fromage blanc… et c’est parfait !

553170_10201099896273212_1878439091_n

Au petit déjeuner sur des tartines, sur des crêpes, en garniture de brioche Bouchty (faudra que je vous la fasse celle-là ! 🙂 ) ou à la cuillère… miam !!! Bon appétit…

 » Le chocolat vient du cacao, qui est un arbre. C’est donc une plante. Le chocolat est une salade ! « 

** laissez moi un commentaire si vous réaliser cette recette… pour me dire ce que vous en pensez… ou simplement pour papoter 😉 **

Hachis parmentier de canard aux cèpes et bolets…

Après toutes ces recettes sucrées, je vous propose une recette salée… qu’il est bien agréable de manger en cette saison… Certains d’entre vous la connaissent sûrement, moi je la fais depuis quelques mois seulement et je suis conquise… Facile et délicieuse ! Elle est a-do-ptéééée !

hachis-parmentier-canard
Hachis parmentier de Canard aux Cèpes et Bolets.

Lire la suite Hachis parmentier de canard aux cèpes et bolets…

Galette des rois fruitée version chausson !

Toujours dans la série  » Vive l’Épiphanie « … je vous propose une version « chausson » de la galette des rois, avec une crème d’amandes et des petits dés de poire. Fraîcheur, délicatesse et crémeux de l’amande sont au rendez-vous dans cette gourmandise !

Actuellement c’est la pleine saison des poires Crassane. Ce sont de grosses poires très parfumées et juteuses… Julien du « Panier Mistral » en sélectionne de magnifiques pour mon plus grand plaisir ! (qui est Julien ? cliquer : Le panier mistral ) J’aime beaucoup cette poire qui est fondante en cuisson et garde son parfum délicat… J’ai souhaité la marier avec des amandes pour apporter une touche de fraîcheur et de fruité à la galette traditionnelle… voilà le résultat, et je m’en lèche encore les doigts… 🙂

Ingrédients pour  14 chaussons :

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée
  • 1 grosse poire Crassane (ou une autre variété de poire moelleuse, pas une variété dure qui ne compoterait pas suffisamment durant le temps de cuisson)
  • 1 jaune d’œuf + 1 C à Soupe d’eau pour la dorure

Pour la crème d’amandes :

  • 65 g de beurre mou (important pour le travailler en pommade)
  • 80 g de sucre glace
  • 80 g d’amandes en poudre
  • 1 œuf
  • 10 g de maïzena

Préparation :

  1. Mélanger dans un saladier : le sucre glace + les amandes en poudre + la maïzéna
  2. Travailler le beurre mou en pommade, avec une spatule souple pour ne pas le battre et y faire pénétrer de l’air (la crème retomberait à la cuisson, ce serait dommage !) et tamiser le mélange précédent dessus et incorporer délicatement. Cela donne l’aspect d’un crumble au départ puis d’une pâte friable. Incorporer l’œuf et continuer à travailler à la spatule tranquillement, jusqu’à ce que la crème soit lisse.
  3. Peler et tailler en très petits dés la poire Crassane.
  4. Étaler les 2 pâtes feuilletées et faire 7 disques dans chacune avec un emporte pièce de 10 à 11 cm (6 disques et 1 au centre de la pâte) J’ai utilisé un emporte-pièce pour faire les chaussons, vous pouvez utiliser un verre large retourner ou tracer un disque au compas sur un carton, le découper et s’en servir de modèle en en faisant le tour avec un couteau…
  5. Garder les chutes de pâte.
  6. Déposer les disques sur une feuille de cuisson.galette-chausson
  7. Badigeonner de dorure (œuf + 1 C à soupe d’eau bien battus) les disques.
  8. Mettre au centre de chaque disque de pâte : 1 c à café de crème d’amande et 1 c à café de dés de poire. Attention à ne pas en mettre trop car vous ne pourrez pas refermer les chaussons et ça déborderait ! :-/
  9. Rabattre la pâte pour en faire un petit chausson, et souder les bords en appuyant avec les dents d’une fourchette. Astuce : pour que la fourchette ne reste pas coller à la pâte feuilletée, mouillez les dents de la fourchette dans un bol d’eau froide et appuyer sur la pâte, remouiller la fourchette tous les 2 ou 3 appuis sur les chaussons. 
  10. Passez la dorure sur les chaussons.
  11. Découper, dans les chutes de pâte feuilletée, des petites couronnes avec un couteau (ben oui, c’est toujours les ROIS hein ?!!! ) et posez-en une sur chaque chausson puis passez encore de la dorure. J’ai aussi réalisé des flocons de neige avec un emporte pièce que j’ai posé sur des chaussons… pour varier les motifs…
  12. Enfourner à 200°C (th 6/7) pendant 20 min…
  13. Laisser refroidir sur une grille et… bon appétit !

galette-chausson3

galette-chausson1

Si vous réalisez ma recette, laissez moi un commentaire pour me dire ce que vous en pensez !! 

La gourmandise est une qualité si elle est partagée !

%d blogueurs aiment cette page :